La Thérapie Manuelle

Thérapie Manuelle

Si ce terme désigne l’ensemble des soins dispensés avec les mains par un professionnel de santé, il sous-entend cependant des orientations spécifiques axées sur le soulagement, la relaxation, le bien-être.

Utilisant des techniques palpatoires élaborées, ces thérapies vont mobiliser les tissus pour stimuler des autocorrections, étirer les chaînes musculaires ou les fascias (enveloppes musculaires), presser les tendons, drainer les liquides physiologiques, réduire les tensions, supprimer les blocages, harmoniser votre corps avant l’introduction de certains exercices spécifiques à pratiquer occasionnellement ou régulièrement pour maintenir un certain équilibre selon les conseils de votre praticien.

Cette nouvelle approche du corps ne renie pas l’ostéopathie, mais ne s’y limite pas non plus. Elle ouvre l’action thérapeutique à tous les concepts utilisant le toucher en respectant le patient et aux données récentes de la science.

Energétique Traditionnelle Chinoise

Energétique Traditionnelle Chinoise

En médecine traditionnelle chinoise, l’organisation de notre corps, comme celle de l’univers est basée sur la bipolarité « yin et yang ».

  • Le yin est en relation avec le nord, la femme, l’intériorité, la nuit et le froid.
  • Le yang, pôle sud, est en relation avec l’homme, l’extériorité, le jour, la chaleur.

Ces deux éléments ne font pas que se compléter, ils se transforment en l’autre en se succédant alternativement. Les pathologies découlent du déséquilibre de ces éléments.

La thérapie chinoise a pour but la rééquilibration énergétique du système.
Les principaux éléments de cette thérapie sont le traitement par les plantes, l’acupuncture, le massage traditionnel chinois et la gymnastique chinoise (Qi Gong)

Ecole du dos

Ecole du dos

Le mal de dos n’est pas une fatalité et si certaines douleurs ont une cause organique (malformation /  pathologie infectieuse, maligne, traumatique etc..), la plupart d’entre -elles viennent simplement d’une mauvaise position, d’un faux mouvement, d’efforts inconsidérés, d’une prise de poids ou d’un mauvais choix de literie.

L’école du dos avec son groupe de thérapeutes spécifiquement formés à la mécanique rachidienne va vous initier aux dernières connaissances théoriques et pratiques et vous apprendre rapidement à vous protéger.

Le k-taping

K-taping

Le K-taping n’est pas  une variante de la contention souple pour deux raisons majeures : les textures des matériaux utilisés n’ont pas la même conception et les objectifs des deux techniques visent deux domaines différents.

Les contentions utilisent des bandes  peu élastiques, souvent tendues au maximum, quelquefois renforcées par une bande rigide. Leur but est de renforcer la stabilité d’une articulation. Elles ne doivent pas être mouillées ni portées longtemps.

Le K-Taping utilise des bandes dont l’élasticité est semblable à celle du tissus musculaire. Elles ne gênent et ne limitent aucun mouvement. Leur but est de stimuler les récepteurs de la peau. Les techniques de pose élargissent l’espace intertissulaire et favorisent les échanges circulatoires. Les tapes élastiques peuvent être mouillées et portées plusieurs jours de suite.

Le K-Taping est une thérapie holistique offrant de nombreuses possibilités thérapeutiques.

Les bienfaits du massage

Bienfaits du massage

Les bienfaits du massage sont réels :

Massage relaxant, par des appuis glissés avec ou sans huile sur les zones présentant des tensions.

Massage cervical, décontracturant en alternance avec de légères tractions dans l’axe et de petits mouvements de pression plus ou moins intenses selon les attaches musculaires, remontant vers le bas des oreilles en tirant doucement la peau pour réparer la fatigue d’une journée de travail.

Massage du rachis en insistant lentement sur les contractures rebelles.

Assouplissement des cicatrices, décollement des adhérences, relâchement des contractures.

Echauffement musculaire avant un travail d’étirement.

Préparation à l’effort, ou récupération après l’effort.

Drainage lymphatique manuel post-traumatique ou post-chirurgical.

Stimulation des muscles hypotoniques.

Réflexologie plantaire ou tout simplement massage relaxant de la voute plantaire en étirant lentement les propriocepteurs et le tendon d’Achille.

PRECAUTIONS

Varices, affections cutanées, plaies et infections

CONTRE-INDICATIONS

Phlébites ,hémophilies.

Les contentions souples

Contensions souples

Les contentions souples sont des bandages adhésifs posés sur une articulation ou autour d’un muscle. Elles sont constituées d’attelles élastiques (taping) ou non élastiques (strapping) posées à même la peau ou par l’intermédiaire de mousse de protection. Dans ce cas elles sont moins précises mais la peau n’est pas agressée. Pour protéger la peau dans le cas d’une pose directe, il faut préparer la zone lésée (rasage, lavage au savon /dégraissage à l’éther/ application de teinture de benjoin).

Les contentions souples sont surtout utilisées en kinésithérapie sportive, pour protéger une articulation, limiter un œdème ou un hématome, éviter l’aggravation d’une déchirure.

Elles doivent être renouveler tous les deux trois jours pour aérer la peau et éviter la distension.

La durée du port de la contention est fonction de la pathologie (de quelques jours à plusieurs semaines).

PRECAUTIONS

Le port d’une contention peut entraîner une irritation de la peau et gêner la circulation sanguine. Elle doit être surveillée, enlevée si dans les premières heures elle provoque des douleurs, ou une perte de sensibilité. ELLE ne doit pas être posée sur une plaie sauf indication médicale.

Le gainage

Gainage

Le gainage est le renforcement statique des muscles du tronc. Son but est de protéger la colonne vertébrale dans les efforts importants, et de faciliter la coordination des mouvements de bras avec les mouvements de jambes.

Le gainage dorsal tonifie les muscles paravertébraux, le gainage  ventral tonifie les abdominaux  et le gainage latéral tonifie les abdominaux obliques.

PRECAUTIONS :

Les efforts sont violents, il faut éviter de bloquer sa respiration et stopper l’exercice en cas de douleur thoracique. Plus de 40 ans : consultez votre médecin et respectez  les tests d’effort.

Le massage reflexe

Massage reflexe

Cette technique de massage consiste à étirer le tissus conjonctif, d’où ses autres appellations : ¨massage du tissus conjonctif ¨ou ¨bindegewebsmassage¨ ou ¨ méthode de Dicke¨.

PRINCIPE :

Les zones de peau correspondent à des pathologies organiques (vasculaires, digestives etc..) et l’épaississement de ces zones correspond à leur souffrance.

L’étirement par différentes manœuvres de ces zones entraîne un effet thérapeutique retour sur l’organe lésé.

Le massage transversal profond

Massage transversal profond

Le Massage transversal profond ou MTP est une technique de massage faite avec le pouce ou l’index, transversalement aux fibres des muscles et des tendons. Cette technique a été élaborée au XIXe siècle par le Docteur Cyriax.

La méthode consiste à balayer par un court mouvement de va et vient et toujours transversalement le tendon touché, souvent au plus près de son insertion osseuse. Le patient doit être placé dans une position exposant la zone à traiter à l’appui dosé du kinésithérapeute. Le MTP est localisé et progressif. Il ne doit pas provoquer de réaction de défense. Pour toutes ces raisons, son utilisation est réservée à des kinésithérapeutes qualifiés.

Indications

Tendinites, périostites, contractures musculaires

Précautions

Déconseillé en cas de lésions inflammatoires , d’hématomes ou d’œdème.

L'ostéopathie craniène

Ostéopathie cranienne

Définition

Cette branche de l'ostéopathie concerne les organes internes ou viscères (foie, estomac, intestins, poumons..) et les membranes (fascias) qui enveloppent tous les muscles et viscères du corps humain. On l'appelle "ostéopathie fonctionnelle" par opposition à l'ostéopathie structurelle qui s'intéresse au squelette et aux muscles.

L'ostéopathie viscérale

Ostéopathie viscérale

Définition

Cette branche de l'ostéopathie concerne les organes internes ou viscères (foie, estomac, intestins, poumons..) et les membranes (fascias) qui enveloppent tous les muscles et viscères du corps humain. On l'appelle "ostéopathie structurelle" par opposition à l'ostéopathie fonctionnelle qui s'intéresse au squelette et aux muscles.

Le palper-rouler mécanique

Le palper-rouler manuel consiste à former un pli de peau entre le pouce et les index et à le déplacer en le roulant. Le but est de casser l’organisation cellulitique pour permettre un afflux sanguin entre les  couches graisseuses situées sous la peau  permettant de vivifier la zone et d’assouplir le derme.

Les machines remplacent les doigts par des rouleaux de différentes dimensions et présentent l’avantage d’aspirer en plus le pli de peau formé. L’intensité de l’aspiration et la vitesse de passage sont modulables. C’est l’expertise du praticien qui détermine les réglages en fonction des besoins et des précautions à prendre pour respecter les tissus cutanés.

PRECAUTIONS 

Ce type de traitement est déconseillé en cas de varicosités, de plaies.

INDICATIONS 

Décollement des adhérences cicatricielles et assouplissements de la peau suivant avis médical. Amélioration de l’élasticité, amincissement des zones surchargées.

Le stretching

Streching

Le stretching est une technique d’étirement (stretch en Anglais) basée sur une mise en tension musculaire lente et progressive accompagnée d’une respiration contrôlée et profonde.

Il ne s’agit pas de tonifier le corps mais de le détendre, soit pour évacuer les tensions dues au stress, soit pour réduire la durée de la récupération après un effort intense, soit pour maintenir ou accroître les amplitudes d’une articulation.

Les apports du stretching au bien-être : Le stretching fait partie des techniques douces bénéfiques pour le bien-être de chacun. Les exercices sont d’une grande simplicité, ce qui facilite la prise de conscience de nos tensions et permet la libération de l’énergie bloquée par nos contradictions émotionnelles.

Le stretching pour conserver son capital souplesse : Tout individu commence instinctivement la journée par s’étirer. Se maintenir souple est un besoin naturel permettant à notre corps de retrouver son aisance en  décompressant son dos et ses articulations.

Le stretching pour récupérer après l’effort : L’effort prolongé raccourcit le muscle, comprime l’articulation diminue l’amplitude articulaire. L’étirement après l’effort favorise la récupération à condition qu’il soit pratiqué sans à-coup sur les zones problématiques.

Méthodologie :

Les étirements se pratiquent toujours en douceur (donc sans à-coup), progressivement et après un court échauffement lorsque le stretching ne fait pas suite au sport. Il s’agit de mettre en tension pendant une durée de plusieurs dizaines de seconde, de maintenir la position en soufflant lentement, de relâcher lentement. On répète deux à trois fois.

Précautions :

Si on recherche l’assouplissement articulaire, on étirera un côté après l’autre.

Des courbatures peuvent apparaître après la séance, elles sont normales et sans conséquence.

Les étirements ne doivent  être pratiqués, ni avant un entrainement, ni avant une compétition car ils pourraient entraîner une baisse de la réactivité musculaire, donc une baisse de la performance.

Crochetage d'Ekman

Mon image

La Fibrolyse Diacutanée est une méthode de traitement des algies de l'appareil locomoteur, par libération des adhérences et des corpuscules irritatifs inter-aponévrotiques ou myo-aponévrotiques au moyen de crochets appliqués et mobilisés contre la peau.

La palpation digitale consiste au repérage manuel de la zone anatomique à travailler. La palpation instrumentale consiste à localiser les adhérences de manière précise à l'aide du crochet.

La fibrolyse consiste en une mobilisation à l'aide du crochet dans le but de libérer les adhérences.

L'intérêt de cette technique est de pouvoir traiter avec précision des zones anatomiques impossible à atteindre avec les doigts.

Les résultats obtenus se doivent d'être rapides et durables.

Cette technique a des effets mécaniques, vasculaires et neurologiques.


Les indications sont nombreuses. Les affections les plus souvent traitées sont:
  • douleurs provoquées par une fibrose,
  • adhérences cicatricielles,
  • névralgies,
  • tendinites,

Thérapie des ventouses

La thérapie des ventouses existe depuis plus de 3000 ans ...

On retrouve des traces de son utilisation dans quasiment toutes les civilisations du monde.

 Cette technique ancestrale tombée dans l'oubli avec l'arrivée des médications chimiques est pourtant d'une grande efficacité et permet de traiter un grand nombre d'affections afin de favoriser une récupération optimale grâce à des protocoles spécifiques adaptés.

Problèmes inflammatoires, musculaires, articulaires rhumatismaux, tissulaires... les indications d'utilisation de la Thérapie des ventouses sont multiples.

 Les actions mécanique, réflexe, métamérique, humoral, auto-hémothérapique, antalgique ou encore vertébro-viscéral font de cette technique un outil thérapeutique de choix pour de nombreuses pathologies.

 Au delà de la technique de pose des ventouses , la topographie des zones à traîter est d'une importante capitale ; une ventouse ne se pose pas n'importe comment et n'importe où ...

Cette précision nécessite des connaissances pointues en physiologie et anatomie humaine que seul un professionnel de santé spécialisé peut garantir.

Mode d'action:

La pose de ventouse n’a rien de mystérieux ou d’empirique. Plusieurs actions se retrouvent dans cette pratique.
Tout d’abord, la mobilisation des liquides du corps sur une zone précise. Ainsi, dans une zone présentant des perturbations d’ordre inflammatoire ou de fibrose, il y a toujours modification de la circulation sanguine et lymphatique. La pose raisonnée de ventouses améliore la circulation de la région concernée permettant ainsi de restaurer la qualité des tissus et la physiologie des structure sous jacentes.

D’autre part la mise en tension d’une zone du corps par la dépression créée par la ventouse s’exerce sur l’ensemble des tissus sous jacents dont le tissu conjonctif. Or, on sait que le tissu conjonctif réagit par fabrication de fibroblastes lors de sa mise en tension. Ainsi lorsque l’on veut restaurer une qualité conjonctive, il est tout à fait indiqué de poser une ou plusieurs ventouses sur des points bien choisis.

Une des indications majeures de la technique des ventouses est la recherche de l’antalgie.
Lorsque vous posez une ventouse, la mise en tension de la peau va solliciter les récepteurs sensitifs tout le temps de la pose. Ainsi, les récepteurs de la douleur vont être saturés, et la boucle nociceptive sera interrompue, élément indispensable au retour à l’état physiologique d’un métamère.

Coaching sportif

En individuel ou en groupe, nous pouvons répondre à vos envies en matière de sport (remise en activité, post-grossesse, perte de poids, bien-être, entraînement intensif,...). N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations. 
 


Andullation

Andullation

Lorsque le corps humain est soumis à une vibration, chaque élément constitutif (os, tendon, muscle, organe) réagit d’une façon propre à sa texture cellulaire, c’est la résonnance cellulaire. Une vibration externe va donc provoquer des remous intracellulaires se répercutant d’une zone à l’autre, mais avec des réactions biodynamiques propres à chaque tissus traversé.

Les mécanorécepteurs de la peau, des muscles, tendons, articulations et os du corps humains vont être activés et informer le cerveau des mouvements perçus. Celui-ci va produire des neurotransmetteurs chargés de relâcher les tissus afin de diminuer les conflits de résonnance. Ce phénomène est à l’origine de la détente immédiatement ressentie lors du traitement par andullation.

Pour augmenter l’efficacité du traitement, aux vibrations sinusoïdales sont ajoutés l’action des infrarouges et une installation jambes légèrement surélevées parfaitement adaptée à un relâchement de tout le corps. Cette méthode traite la symptomatologie de nombreuses affections chroniques (affections malignes exclues évidemment)

La durée des séances est de 15 à 30 minutes.